NEOLIN » Analyse sonore     English Français (French)

Analyse sonore

Le Neolin se caractérise par une couleur de son particulière, souvent décrite par ceux qui l'ont essayé ou entendu comme plus "sèche", plus "dans les graves", plus "précis" ou encore plus "moderne". Qu'en est il si l'on analyse le son en comparaison avec un violon classique ?

Voilà ce qui a fait Pierre-André Fautrier, ingénieur de son chez Radio France. Un Neolin de la deuxième série a été comparé à un violon italien 18ème de premier ordre, les deux joués par Sarah Nemtanu, premier violon solo à l'orchestre national de France, et enregistrés dans les meilleures conditions imaginables (donc, le plus neutre possibles), dans les studios de Radio France.

Les analyses confirment ce que l'oreil entend:

Le violon classique à une bande d'harmoniques très "déséquilibré", ce qui veut dire: des résonances d'ordre élévé sont souvent plus puissants que les harmoniques d'ordre moins élévés, avec une nette concentration dans les zones autour de 1500 Hz et 3500 Hz. Voilà ce qui contribue au trimbre particulier "chantant" et "moelleux" du violon classique. C'est aussi cela qui le rend si difficile à amplifier, car si l'on ne tombe pas sur un système d'amplification dont la sensibilité se concentre dans ces fréquences-là, le son est forcément dénaturé. Or, le point fort des système piézo sont les fréquences très aigus, dans les plusieurs dizaines de milliers de Hz - non seulement dans ces régiosn-là l'oreille humain n'entend plus rien, en plus les harmoniques du violon commencent à considérablement s'affaiblir à partir de 6000 Hz environ.

Le Neolin, avec une puissance totale des différentes harmoniques à peu près égale à celle du violon classique, offre un tableau bien différent: Les premières 10 à 15 harmoniques sont toutes de puissance à peu près égale, avec seulement la fondamentale qui se détache.  Voilà donc ce qui fait le son plus "sec", moins "chantant" aussi. Dans les alentours de 500 et de 3000 Hz, on trouve sur le Neolin essayé un "souffle", qui contribue à démarquer son timbre de celui du violon classique. Je suis tenté d'oser une comparaison entre une voix "belcanto" pour le violon classique" et une voix "jazzy" pour le Neolin...

Lors de l'analyse sonore, l'anti-sourdine fait preuve de son utilité: fondamentale plus puissante, et plus d'harmoniques aigues: plus de pêche, plus d'aggressivité.

L'amplification du Neolin nous a réservé des surprises: outre les fondamentales, les harmoniques moyennes (autour de 2000 Hz) se trouvent particulièrement bien amplifiés, avec le "souffle" également présent à l'amplification. Contrairement aux piézos standards, qui exacerbent les aigus, le pick-up "boton" installé dans le Neolin "coupe" aux alentours de 7000 Hz, environ à la 15ème harmonique, sauf pour les notes très aigus qui eux développent des harmoniques jusqu'à 20.000 Hz environ. Un peu déçus de ce résultat assez différent (sur le papier) du son sans amplification, nous avons vite été rassurés par le preneur de son qui enregistre souvent des violons amplifiés - selon lui, c'était bien meilleur que ce qu'il a l'habitude d'entendre ! En fait, en faisant un réglage qui booste les fondamentales, et qui freine les aigus (3/4 basses, 1/2 moyens, 1/4 aigus sur un ampli acoustique par exemple), on arrive à restituer un son très proche du son naturel. Ce qui est étonnant, c'est qu'il faille "freiner" les aigus, bien qu'ils ne soient pas très présents au départ !

Voilà ce qui expliquerait pourquoi la plupart des piézos ne sonnent tout simplement pas naturels: On peut leur enlever l'agressivité en baissant les aigus, mais la plupart des information sonores sont justement contenues dans ces aigus, ce qui reste dans les graves et les moyens n'a finalement pas grand chose à voir avec ce qu'entend l'oreille en écoutant l'instrument non-amplifié ! Un microphone électromagnétique ferait plus ce que fait le "boton": beaucoup de sensibilité dans les premiers 10.000 Hz, à 20.000 ça s'arrête.

 

Pour les "cracks" de l'acoustique qui souhaiteraient des éléments d'analyse qui vont plus en profondeur, j'ai des graphiques et des enregistrements que je pourrais leur fournir !