News     English Français (French)

News

Le Neolin et les effets
mars 31, 2010

Avec beaucoup de retard, j'avais enfin l'occasion la semaine dernière sur le salon de la musique de Francfort , de jouer un peu avec différents effets pour le Neolin.

Une évidence s'est vite imposée: On peut beaucoup plus facilement travailler la matière sonore d'un son pincé que celle d'un son frotté. Logique: Déjà, les vibrations en dents de scie du son frotté sont beaucoup plus complexes que les vibrations sinus des sons pincés. En plus, le son frotté à tout un tas de bruits parasites, quaisment impossibles à analyser par l'électronique d'un octaveur, par exemple.

C'est donc là qu'on dit: Merci les frettes ! Car avec elles, en pincé, on peut faire à peu près tout ce que l'on peut faire avec une guitare électrique sans être gêné par des blancs, des Larsen, et d'autres trucs pas nets.

A l'archet, je conseille de plus se tourner vers la distortion que vers la saturation - la saturation, ça part vite en couilles ! Le délai ne pose pas de problème, mais il n'est pas vraiment nécessaire, vu qu'on peut faire durer un son frotté aussi longtemps que l'on veut à l'archet.

L'octaveur est VRAIEMENT intéressant, car le son en pizz du Neolin (sans autres effets), surtout sur la version 5 cordes et octavé vers le bas une ou deux fois, est tout simplement magnifique - rond, chaleureux, plein, même moins sec que celui d'une contrebasse. Le Neolin en tant que basse ? ABSOLUMMENT !!!!!

Avec tous les possibilités qu'offre le Neolin, il devient vite évident qui s'impose comme "roi des pédales" (pas d'équivoqie, s'il vous plaît !):

Le LOOP ! Une ligne de basse, un riff, quelques tapotements sur la caisse, et puis une mélodie et des impros à l'archet et au médiator par dessus, et vos voisins croiront que vous avez tout un orchestre dans votre F2 !